• François Sauvadet, président du conseil général (à gauche), Gérard Dupire, adjoint aux Sports à la ville de Dijon (entre Hincapie et Dumoulin) et François Patriat, président du conseil régional (à droite de Gérard Dupire), sont les principaux bailleurs de fonds du critérium (photo SDR)

    Pour la 19e édition du Critérium de Dijon, disputée jeudi dernier, le spectacle a une nouvelle fois été au rendez-vous avec près de 15 000 spectateurs sur les allées du Parc, une réussite pour une manifestation gratuite ouverte à tous les publics.
    A l'heure du bilan, Bernard Mary, le président du SCOD (Sprinter Club olympique dijonnais), les club organisateur, souligne : « Nous avons encore eu un beau plateau avec notamment George Hincapie, qui revient régulièrement à Dijon, deux vainqueurs d'étape sur le Tour, Gerrans et Dumoulin, et le champion de France, Vogondy. »
    Un plateau qui demande des moyens et donc des soutiens. « Je souhaite remercier les partenaires privés et publics (ville de Dijon, conseil général et régional) qui contribuent pleinement à la pérennité de cette manifestation d'envergure sur le sol dijonnais », poursuit l'organisateur du critérium.
    Un maillot distinctif en 2009 ?
    Bernard Mary vient à peine d'en terminer avec 2008 qu'il pense déjà à 2009, avec la vingtième édition, et se met à rêver d'un meilleur plateau « avec au moins un maillot distinctif du Tour, et pourquoi pas le maillot jaune ? ». En effet, Greg Lemond et Laurent Fignon ont porté le maillot jaune de vainqueur du Tour sur les allées du Parc à Dijon, tout comme Laurent Jalabert avec le maillot vert de meilleur sprinteur, sur un parcours intéressant pour les spectateurs qui peuvent voir passer les cyclistes deux fois par tour.
    « Nous allons aussi continuer à faire venir les meilleurs amateurs régionaux et l'après-midi du critérium, promouvoir auprès des jeunes le cyclisme, un sport en perte de vitesse au niveau des écoles, pour faire de cet événement la fête du vélo à Dijon. »
    Rendez-vous est déjà pris le jeudi suivant l'arrivée du Tour 2009, toujours aux allées du Parc, pour faire de la vingtième édition du critérium un moment inoubliable.
    N. C.
    Le Bien Public


    votre commentaire

  • Découvrez toutes les photos de l'épreuve sur photo21.fr et sur notre site ici .


    votre commentaire

  • L'excès de vitesse était autorisé, hier, aux allées - © Le Bien Public


    Dans un final hollywoodien avec un ciel éclairé par l'orage, Samuel Dumoulin a pris le meilleur sur le plus dijonnais des Américains, George Hincapie.

    Hier soir, le critérium de Dijon avait pris ses quartiers d'été. On ne sait pas si l'affiche vintage de l'épreuve avec Laurent Mangel avait attiré plus de partenaires, mais c'est avec une bonne demi-heure de retard que s'est finalement élancé le paquet de quelque 60 coureurs pour 2 heures de spectacle.
    Un mal pour un bien, car alors que le mercure baissait tranquillement, les travées se garnissaient largement après un démarrage freiné par la chaleur.
    Sur le coup de 20 h 20, la course ne tardait pas à prendre une allure inattendue. Clément Lhotellerie (Skill) et Bouchet (Landbouwkrediet) s'échappaient avec le Dolois Becquet, qui poursuivait l'effort devant un peloton clignant d'un œil sévère sur cette fugue trop précoce.
    Tout rentrait dans l'ordre au bout de cinq tours, où Romain Feillu montrait une première fois son nez. Deux sprints pour le classement par points plus tard, le porteur du maillot jaune à Nantes avait déjà pris l'ascendant sur ce classement. Entre-temps on avait vu les Japonais montrer le maillot à l'avant, Chavanel, Mengin, Salmon, Simoni ou Mangel s'offrir un petit bain de foule acoustique, mais aussi les locaux (De Vecchi et Geoffrey Febvay) se glisser dans des groupes de fugueurs. Une infidélité plus tard, les coureurs pros faisaient la moue, piégés par les jeunes Mottet (SCOD), Clère (AC Bisontine), ou Pascual, seulement escortés par le double vainqueur de Troyes-Dijon, Cédric Pineau (Ag2r).
    A la mi-course, l'épreuve s'offrait une escapade ''so strong'' avec l'Américain Georges Hincapie (Columbia) et l'Australien Simon Gerrans (vainqueur sur le Tour cette année à Prato Nevoso, qu'on avait senti en mode envol déjà quelques tours avant.
    Puis un contre ''fortissimo'' avec Bertolini, accompagné entre autres du Dijonnais Geoffroy et du champion de France, Nicolas Vogondy. Offensive que Cofidis ne manquait pas de freiner par un forcing efficace du duo Brard-Demaret qui mettait le peloton en file indienne.
    Brigaud insatiable Dumoulin décisif
    Demaret, De Vecchi, Mengin et Jalabert se voyaient bien dans la peau d'un quatuor gagnant, mais il n'en était rien. Car le doux parfum de la victoire commençait à caresser les narines des ambitieux, et l'allure s'accélérait avec un frais zéphyr bienvenu.
    Florent Brard retrouvait ses réflexes de rouleur impitoyable pour s'isoler de belle manière en tête à 8 tours de l'arrivée, Thomas Brigaud et Denis Moretti revenant bientôt lui donner un coup de main. Mais le peloton rugissait à nouveau.
    Et le coup de grisou arrivait à 6 tours du but, quand une échappée 4 étoiles (Dumoulin, Hincapie, Salmon, Bertolini et Gerrans) emmenait dans un rush saoulant enfin le peloton les locaux Thomas Brigaud et Frédéric Finot, et l'invité « surprise » Drouilly.
    Une surprise qui se poursuivait quand le coureur de Jartazi accompagnait Hincapie et Dumoulin pour la victoire finale, qui revenait au Tricolore, vainqueur sur le Tour à Nantes, très à l'aise dans le faux plat remontant les allées. Le plus costaud l'emportait ainsi.

    Le Bien Public - Anthony PROST


    votre commentaire

  • Classement :
    1. Samuel Dumoulin (Cofidis)
    2. George Hincapie (Team Columbia)
    3. Mathieu Drouilly (Mitsubishi)
    4. Gerrans (Crédit Agricole)
    5. Bertolini (Team Italia
    6. Frédéric Finot (Apiflo)
    7. Thomas Brigaud (SCO Dijon), 1er amateur
    8. Benoit Salmon (Agritubel)

    Par points :
    Romain Feillu (Agritubel)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires